Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Cavalier Seul de l'Audiovisuel (C.S.A.)

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Cavalier Seul de l'Audiovisuel (C.S.A.)

Depuis plusieurs années, la mobilisation des professionnels de la création et des pouvoirs publics n’a pas cessé pour intégrer les plateformes (Netflix, Amazon, Disney+, etc.) dans notre écosystème audiovisuel et faire en sorte qu’elles respectent nos règles de fonctionnement.
Ces négociations ont été menées par l’ensemble de nos professions, qui ont présenté un front uni pour peser de tout leur poids. Ce long processus a abouti à l’adoption d’une directive et d’un décret à la fois ambitieux et prometteurs. Malheureusement, la finalisation de cette démarche a été menée dans la hâte par un CSA décidant de faire cavalier seul.

Les réalisatrices et réalisateurs de la GARRD et de l’U2R sont tristes de constater que cet organisme a unilatéralement accepté des conditions que nous dénonçons aujourd’hui.

Pourquoi accepter ce recul (75% au lieu de 85%) sur la part consacrée aux œuvres d’expression française ?

Pourquoi accepter que l’investissement de ces plateformes ne soit pas exclusivement consacré aux œuvres patrimoniales, comme c’est le cas pour la quasi-totalité des autres grands diffuseurs ?

Pourquoi avoir négocié ces honteuses clauses de diversité qui n’accordent au documentaire et à l’animation qu’une portion congrue des investissements à venir ?

En se passant du soutien des professionnels, le CSA a affaibli son pouvoir de négociation.

Le résultat est là, et il ne peut que nous décevoir pour le présent, et nous inquiéter pour l’avenir.

Les réalisatrices et réalisateurs de la GARRD et de U2R espèrent pouvoir continuer à travailler main dans la main avec un CSA dont la mission, visant à protéger le monde de la création, demeure essentielle.

L’intersyndicale restera mobilisée pour que les acteurs de l’audiovisuel, chaînes de télévision ou plateformes, remplissent leurs engagements en investissant dans les œuvres patrimoniales, au cœur de la politique de soutien à l’audiovisuel en France.

Elizabeth Drevillon, présidente de la Garrd Laurent Jaoui, président de U2R

Documents
icoPaperclip32Dark COMINTERSYNDICALEDEC21.pdf
Consultez également
Pour un financement de la redevance juste et pérenne

Pour un financement de la redevance juste et pérenne

Le Sénat se prononcera le 1er août au soir sur la suppression de la redevance votée au...

29 juillet 2022
L'Audiovisuel public mérite un débat sérieux !

L'Audiovisuel public mérite un débat sérieux !

Tribune de l’intersyndicale de l’audiovisuel public et des organisations professionnelles du...

18 juillet 2022
Réalisation fiction - Etudes U2R sur les diffusions

Réalisation fiction - Etudes U2R sur les diffusions

Etat des lieux 2020/2021Les réalisateurs de fiction audiovisuelle, regroupés au sein du syndicat...

9 juin 2022
Audiovisuel public : une urgence médiatique !

Audiovisuel public : une urgence médiatique !

Communiqué U2R du 13 mai 2022Emmanuel Macron n’a pas encore nommé son premier ministre qu’il...

13 mai 2022
Présidentielle 2022 : que veulent les réalisateur·rice·s?

Présidentielle 2022 : que veulent les réalisateur·rice·s?

Les réalisateur·rice·s unis dans l’Intersyndicale - Garrd et U2R - interpellent les candidats à...

29 mars 2022
Les cinéastes ukrainiens au front

Les cinéastes ukrainiens au front

Pourquoi nous nous battonsProjection-rencontre Grand Action 26 mars 2022 19h30Depuis la brutale...

23 mars 2022