Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
INDISPENSABLE FRANCE 4

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

INDISPENSABLE FRANCE 4

Après le Parlement qui, dans le rapport de la mission flash de janvier 2021, listait toutes les excellentes raisons de maintenir la chaîne pour la jeunesse France 4, c’est au tour du Sénat, le 5 mai, d’amender le projet de loi « relatif à la protection de l’accès du public aux œuvres culturelles à l’ère numérique » pour préserver l’existence d’une chaîne publique dédiée principalement à la jeunesse sur France Télévisions.

Les deux chambres sont donc en accord avec la présidence de France Télévisions et tous les professionnels concernés : une chaîne « dont les programmes seraient exclusivement consacrés à la jeunesse de 6 heures à 20 heures et dépourvus de toute forme de publicité » est indispensable au bon fonctionnement de notre pays.

Les réalisatrices et réalisateurs ne peuvent que rappeler, après d’autres, les multiples excellentes raisons qui justifient le maintien de France 4.

• La crise que nous traversons a prouvé l'utilité majeure de cette chaîne nationale sans publicité, qui s'adresse à nos plus jeunes.

• Nos jeunes enfants sont encore très attachés à leurs postes de télévision et n'ont pas encore tous basculé sur les écrans de leurs mobiles.

• Cette fermeture reviendrait à affaiblir le secteur de l’animation qui est un modèle d’excellence mondialement reconnu.

• Cette fermeture ne procurera pas d’économies immédiates, mais au contraire, coûtera au service public 18 M d’euros cette année…

Nombre de ces excellentes raisons, et bien d’autres, ont été listées dans le rapport de la mission flash de Béatrice Piron (LREM, Yvelines) et Maxime Minot (LR, Oise).

Sensibles à leurs arguments de bon sens, les Sénateurs leur ont emboîté le pas avec leur proposition d’amendement.

Quand les Sénateurs, les Parlementaires, les propres membres de la majorité plaident pour le maintien d’une chaîne publique destinée à la jeunesse, il y a de quoi s’interroger sur la raison qui pousse le gouvernement à supprimer France 4. Si cette raison existe, nous ne la connaissons pas et nous espérons que face aux arguments avancés, le bon sens l’emportera.

Aussi, l’Union des Réalisatrices et des Réalisateurs apporte son soutien plein et entier à l’amendement 83 déposé par les sénateurs et demande le maintien de France 4, chaîne d’utilité publique.

Consultez également
Audiovisuel public : une urgence médiatique !

Audiovisuel public : une urgence médiatique !

Communiqué U2R du 13 mai 2022Emmanuel Macron n’a pas encore nommé son premier ministre qu’il...

13 mai 2022
Présidentielle 2022 : que veulent les réalisateur·rice·s?

Présidentielle 2022 : que veulent les réalisateur·rice·s?

Les réalisateur·rice·s unis dans l’Intersyndicale - Garrd et U2R - interpellent les candidats à...

29 mars 2022
Les cinéastes ukrainiens au front

Les cinéastes ukrainiens au front

Pourquoi nous nous battonsProjection-rencontre Grand Action 26 mars 2022 19h30Depuis la brutale...

23 mars 2022
Pour un audiovisuel fort et indépendant

Pour un audiovisuel fort et indépendant

Communiqué du 9 mars 2022Monsieur le candidat à l’élection présidentielle,Une épidémie mondiale...

9 mars 2022
Soutien au peuple Ukrainien

Soutien au peuple Ukrainien

L’U2R, Union des réalisatrices et réalisateurs, apporte tout son soutien au peuple Ukrainien qui...

27 février 2022
DSA : l'Europe entre les mains des géants du numérique

DSA : l'Europe entre les mains des géants du numérique

Nous, acteurs de toutes les industries culturelles et créatives en France, ne pouvons assister...

10 février 2022